la bâton

Basics
Tools
Things & Objects
2800+ free images for students, parents & teachers!
All pictures can be used free of charge for personal, non-commercial use.
As a teacher you may also use them free of charge in your classroom.
©2018-2021 Joopita Reseach a.s.b.l
Help us to create new images and to keep this free site running by making a donation – thank you!
make donation

Freely usable photos

Most pictures found here can be freely reused by students and teachers.
Bâton

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

À l'origine, le mot s'écrit baston (d'où bastonnade), que l'argot a conservé ; il s'est mué par amuïssement (un phénomène lexical de « paresse langagière ») en « bâton », mot dans lequel l'accent circonflexe rappelle le « s » disparu.

Le bâton peut être une arme, en général improvisée et non létale ; cependant le Jō-jutsu ou le Bō-jutsu japonais sont des arts martiaux fondés sur l'usage d'un bâton, le Jo pour sa version moyenne et le Bo pour sa version longue.

Un bâton peut être constitué d’un long tube d’aluminium (entre 80 cm et 1,60 m) au milieu duquel on pose un grip pour le confort et l’exécution de certaines techniques. S’il doit être enflammé on parle de bâton de feu, on fixe aux extrémités des mèches généralement en kevlar qu’on imbibera de kerdane.

Le bâton est un balai chez les sorcières. Il canalise l’énergie pour un exorcisme (dans la Bible, libération de Moïse, et dans la naissance des sources). Le bâton de Moïse est un puissant symbole.

Le bâton du chef d'orchestre dont on se servait à l’époque baroque pour battre la mesure en la frappant au sol est remplacé de nos jours par une baguette. Jean-Baptiste Lully est mort d’une gangrène qui a suivi la blessure occasionnée par son bâton de direction (une grande canne) dont il s’était violemment frappé le pied.

Une barre chocolatée inventé en Belgique par la chocolaterie Jacques qui dépose le brevet en 1936 est désignée par l'expression « bâton de chocolat » ; cette confiserie de forme allongée est divisée en plusieurs morceaux facilement détachables pour une dégustation à la main plus aisée.